Texte défilant
d'Astwinds
Association de Défense du Pays de Nied: Sauvegarder, Sensibiliser, Mobiliser, Informer, Préserver.

Le DIGESTAT, c'est quoi?

 

 

 

1/ DIGESTAT :


ATTENTION DANGER !


 

L'ANSES (Agence Nationale de Sécurité Sanitaire, de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail), dans un avis récent (N° 2014-SA-0064 du 6 mai 2014) lance un cri d'alarme :



>>> L'homologation des digestats n'est pas possible en l'état faute de pouvoir s'assurer l'innocuité de ces produits tant pour la santé publique que pour l'environnement.



Les DANGERS du digestat ont été mentionnés à plusieurs reprises sur

ce site (voir chapitres : "les dangers d'une telle usine" et "cahier des

charges")


......l'ANSES ne fait que confirmer les craintes!



 

Son rapport est à lire en haut de cette page 

 

 


"Le digestat (à lire), issu du processus de méthanisation, est une "NOUVELLE" matière résiduaire organique destinée à l'épandage agricole. Cependant, la connaissance de l'impact de la digestion sur la valeur agronomique et sanitaire des matières organiques, ainsi que l'impact des digestats sur les propriétés biologiques/physiques/chimiques des sols, n'est pas suffisamment précis à ce jour. Les matières organiques entrantes et leur variabilités, les procédés de méthanisation et de post-méthanisation sont des paramètres qui peuvent impacter directement la valeur agronomique des digestats."

CONCLUSION extraite d'une étude réalisée pour l'ADEME et le Ministère de l'Agriculture en Octobre 2011.

 


 

 

 

 

 

L'azote ammoniacal, très volatile, est présent en forte proportion à la sortie du méthaniseur : cela IMPLIQUE la nécessité, à l'épandage, de matériels spécifiques permettant d'enfouir le digestat.

Si l'enfouissement est mal maîtrisé cela peut augmenter fortement la pollution de l'air.


>>> de nouvelles bactéries;

>>> botulisme;

>>> pollution des nappes phréatiques.



"Les interrogations les plus persistantes concernent le devenir des résidus médicamenteux et de produits de soins."

 (Sabine Houot, chercheuse à l'INRA)


 

Se reporter au chapitre : "Les risques pour la santé"


 

2/ REDOUBLER DE VIGILANCE :


L'ADPN avait fait parvenir, en décembre 2011 (?), aux porteurs du projet un "cahier de doléances" (rappel) à respecter. Celui-ci insistait, entre autres,  sur les "risques" du digestat et de l'épandage.



Exemple (dans l'Yonne) à éviter (épandages non autorisés) :

2 articles à lire

lien permanent