Texte défilant
d'Astwinds
Association de Défense du Pays de Nied: Sauvegarder, Sensibiliser, Mobiliser, Informer, Préserver.

DERNIÈRES INFOS....

DERNIÈRES INFOS....

 

 

 


Les porteurs de projet (AMDPB) ont ENFIN organisé une réunion d'information le mardi 10 juin, à 18h30, à la salle des fêtes de Boulay

 


 

 

 

La mise en route de l'usine de biométhanisation de Boulay se précise...



CE SERA POUR 2016 !


(L'usine serait opérationnelle au début de 2016 !)

 



 

La quantité traitée sera inférieure à 30 tonnes/jour....et cela change TOUT!!!

 

 

 


 

 

 NE PAS OUBLIER :


 

>>> Plus d'enquête publique ni étude d'impact :

une simple déclaration suffit pour des quantités traitées inférieures à 30 tonnes/jour;


>>> c'est la "porte ouverte" à des augmentations de quantités traitées dans les années à venir ou à de nouveaux intrants (exemple récent près de Bergerac >>> A LIRE ICI).

 


 

 

 

QUELLES SERONT ALORS LES DEMARCHES?


 

1/ une déclaration en préfecture (déposée fin mars 2014);

2/ le permis de construire;

3/ la demande de raccordement (EDF);

4/ l'agrément sanitaire;

5/ le plan d'épandage (Digestat = DANGER).

 

 

LE RECIPISSE DE LA DEMANDE D'ICPE EST AFFICHE EN MAIRIE DEPUIS LE 22 AVRIL 2014

 

 

 

L'ADPN A-T-ELLE ATTEINT SES OBJECTIFS ? 



NON



LA VIGILANCE RESTE ENCORE DE MISE :



1/ Respect total du cahier des charges (Voir chapitre "Cahier des charges");

2/ Respect des quantités traitées;

3/ Vérification des installations (en cours de construction et après).

 

 

 

EN PRIORITE,  NE PAS OUBLIER :

 

 

La visite de 2 unités de méthanisation (l'une à Ribeauvillé -67- et l'autre à Issé -44) a été faite, récemment, en prévision de l'implantation d'une usine de méthanisation sur le territoire de MARCHEZAIS (28) et à laquelle s'oppose l'ADSERM.


 Les constatations faites par les membres de cette association ont de quoi inquièter :


 

>>> Trafic de camions (surtout en période d'ensilage);

>>>  Bruit des broyeurs (quelques minutes par heure);

>>>  La torchère;

>>> des odeurs pestilentielles jusqu'à 500 mètres (impossible de désodoriser à plus de 80%);

>>> pour les visiteurs de ces 2 unités, le processus ne semble pas maîtrisé et, surtout, les exploitants (=énergiculteurs) ne se soucient guère du respect des consignes;

>>> mais, pas de maisons à proximité (moins de 1 km) pour Ribeauvillé.

 


 


Il faudra bien un jour qu'on se rende compte qu'on ne peut fabriquer de l'énergie à tout prix soit en favorisant davantage le réchauffement climatique soit en dépensant plus d'énergie qu'on en produit.

 


 

 

 


 

IL FAUDRA TOUJOURS Y PENSER 

lien permanent